30/08/2012

Auteurs



Agathe Elieva 
Vit, compose, écrit, joue et enseigne à Paris.
Son travail de création musicale et littéraire creuse les notions de résonance, d’instant et de trace (partitions-mobiles, déambulations sonores…). Elle travaille régulièrement avec l’association alfée compagnie auprès des enfants porteurs de handicaps mentaux, prolongement indispensable à sa vie artistique.
Conceptrice et Professeur du Pôle Handicap, du Parcours Différencié Création et Improvisation et du Cycle d’Initiation au Conservatoire Municipal du 19ème Arrondissement.
Auteur de Dors et de il(e), elle écrit également des livrets d’opéra (La Petite Fée aux Allumettes, actuellement en tournée), des contes et des adaptations théâtrales et musicales. 
Parutions dans différentes revues littéraires : Le Zaporogue, Raise, A la dérive.
Work in progress : le manuscrit Éclaboussures, le livret Orso (création en Septembre 2012), la composition d’une œuvre pour le philharmonique de la Cité de la Musique.



Khun San 

Auteure d' Intranquilles ailleurs aux Editions du Petit Véhicule,
Et Dieu créa Bangkok (nouvelles), Tuer l'auteur (roman) aux Joueurs d'Astres, de L'encyclopédie de l'échec sentimental (nouvelles) chez Asphodèle.

Après l'Asie (souvenirs de plaies, de pluies, de cendres et d'éblouissements), vit actuellement à Angers, à droite après le pont en sortant de la gare, attention au chat. Aime (bien évidemment) Bangkok, mais aussi la danse Butô, et l'intertextualité.




Esther KÄ
Éditorialiste de l’autre côté du miroir, le reste du temps elle rêve, imagine, invente, voyage, photographie, écrit, siffle, rame, court, boit, mange et aime – mais parfois feint de ne rien faire du tout, toujours avec un certain style.

Elle aime surtout s’amuser à lire entre les lignes et à promener les regards vers un autre monde, elle créé alors des univers uniques où sa griffe singulière joue avec les images des mots, à moins que ce ne soit plus malicieusement vos esprits qui soient l’objet de ses doux supplices…

1 commentaire:

  1. Eh bien Esther, que du beau monde parmi les auteur(e)s que je connais tou(te)s, finalement. Je vous souhaite de belles pages : je les lirai avec grande attention.

    RépondreSupprimer