01/09/2012

Banlieue

elle vit dans la banlieue du temps
ne souvient pas d’hier, ne sait pas
que demain aussi viendra

la minute élastique du maintenant
sourd de ses paupières sans bruit
ne pas déranger, elle dit

le soleil écorche ses yeux mouillés
la lumière la blesse, la hérisse
en secret, elle joue de sa nuit
pour essayer de retrouver l’envie

et après ? elle ne sait pas, après
après c’est déjà maintenant
après, c’est inventer tous les jours
la minute qui vient, qui est là

Astrid Waliszek ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire