14/09/2012

il(e) - 4 -


Un peu de beauté, avant - les cendres puis les embruns, quelques lignes tracées jusqu'à l'horizon, s'y fondre dans ton sourire. Oublier les miasmes de cette vie qui vrombit tout autour, dans le vide et l’insensé, la gymnastique improbable des deux neurones : on-off. Ceux qui se pensent du bon côté, et pouvoir dire ainsi les insanités d’usage, les injures propres, colporter les rumeurs saines, toutes ces ordures. L’humain serait comme une décharge, une poubelle. 

Un peu de beauté avant – le temple de mes utopies.
Agathe Elieva © 
extrait de il(e)


© David Seidner




1 commentaire:

  1. Un peu de beauté,
    Paillettes d'or flottant un instant dans l'air
    Et s'y dessine ton sourire
    En pointillés,
    un lointain peut-être,
    Mais un sourire,
    Traversant les distances, les froidures;

    Vois-tu cette beauté,
    Celle que le froid justement,
    Dépose en dentelles
    De givre ... à la robe grise de l'hiver,
    Et qu'un bref sourire ,
    Le soleil que tu m'envoies
    Font de ces paillettes d'eau, autant de diamants.

    Un peu de beauté
    Echappée au banal
    Aux injures et insanités,
    Et si précieuse,
    Si fragile en ses cristaux
    Qu'on ne peut la conserver,
    Qu'avec son regard et son coeur...



    -

    RépondreSupprimer