25/09/2012

Je ne sais rien

j'ai senti le jasmin et le temps qui passe
j'ai entendu le vent souffler
au coeur des marches de pierres

j'ai arpenté les forêts moussues
j'ai regardé les arbres pousser
j'ai parcouru l'envers du monde

j'ai épousé le secret des collines
je suis entrée dans la courbure de la terre
j'ai écouté l'herbe mouillée ployer

j'ai vu le sphinx et les pyramides
ils étaient là en même temps que moi
mille vies ne changeraient rien

je ne sais rien du jour qui vient

Astrid Waliszek © 





5 commentaires:

  1. Vous savez tout des choses compliquées, mais vous ne savez rien des très simples choses : c'est ainsi qu'il convient de se présenter devant le mystère.
    Vous avez dit bien des choses, en somme, en très peu de mots : c'est ainsi qu'il faut lever le voile sur le secret qui nous fonde.

    RépondreSupprimer
  2. Joli texte qui me rappelle un poème de R.H. Howard !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vraiment bien, et les photos, souvent saisissantes, me plaisent aussi.

    RépondreSupprimer