13/09/2012

Le dernier cristal


Je sus un matin que j'étais devenue horriblement adulte lorsqu'il me demanda sous un faux air détaché si je l'aimais encore, et qu'après un court silence, mon unique réponse fut : "passe-moi le sucre s'il te plait !"
Cette furtive rhétorique sembla entendue de manière aussi inoffensive qu’une enveloppe glissée dans la fente d’une boite aux lettres, peut-être venais-je d’adresser ma dernière missive, dont la relecture résonnerait un jour, la nuit dans le creux obscur de la pensée, dans un écho assourdissant et muet. Je ne sais. 

Il me tendit aussitôt le sucrier duquel j'en extrayais un morceau pour m'affairer à dissoudre un à un les cristaux sur le rebord de ma tasse de thé, regardant presque attendrie se désagréger, puis sombrer à pic vers le fond chacun de ces petits grains si fragiles et éphémères. Mon esprit happé par cette désintégration silencieuse à la destinée irrévocable, je me surpris brusquement à murmurer intérieurement au nom du " je ", toutes les apostrophes de l’amour qui effeuillent d’ordinaire les pétales d’une marguerite. Mais le dernier cristal sonna le glas ! 

Je perçus alors son esprit abasourdi face à cet apparent et manifeste détachement de tous les corps qui se liquéfiaient sous une chape de silence, dans l’amer de cette infusion des hauts plateaux du Tai Shan. Aussi, pour esquiver le précipice naissant dans son regard, je décidais de purger l’instant d’un seul trait en l’engloutissant promptement d’une gorgée.
Apaisée, je quittais la table pour effacer dans une eau de vaisselle les dernières traces d’une transhumance achevée, quand soudainement, je me vis hisser la grand-voile à bord d’un vaisseau de croisades flottant entre mousse et siphon, vêtue de mon affreux habit d’adulte.

Esther © 
(extrait de Diagonales)





3 commentaires:

  1. Quelle troublante nouvelle où la fiction et l'expression des sentiments réels sont très subtilement entrelacés. Bravo.
    J'attends la suite chère Esther !
    Bien amicalement.

    Eloïse

    RépondreSupprimer
  2. Merci à tous les deux. Je ne vous propose pas d'aller boire un thé pour vous remercier ? ;-)
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer