05/09/2012

Ô

je substitue
à ton essence
mes mots

je susurre
à ton oreille
mes oratorio

je subjugue
de mon souffle
ta libido

je supplie
de mes mains
ce crescendo

je subtilise
ta quintessence
de cet appeau

je sublime
de ce parfum
ma peau

Astrid Waliszek ©



© Edyta Lesniak




2 commentaires:

  1. La beauté d'un oratorio qui crescendo est sublimé. Somptueux ton parfum de peau Astrid.

    RépondreSupprimer