21/09/2012

Réveil

je suis venue voir
si vos rêveries ont trouvé
une terre d'accueil

je les ai reconnues à la trace
qu'elles ont laissée sur le front
des femmes aimées

la petite lumière si ténue
a parcouru l'outre-noir
de vos cauchemars

je suis venue voir
si cette boule d'ombre
qui se joue de vous

a trouvé enfin refuge
chère vieille tortue
dans un tiroir bien clos

de votre mémoire
si vos jeux insolents
retrouvaient des couleurs

si vos songes avaient un toit
si ce léger désordre
dans la chaleur de votre lit

a troublé votre horizon
si, sous vos paupières,
ils avaient trouvé un asile

je suis venue voir
si la nuit se dénoue
si la beauté existe
Astrid Waliszek ©


© Andrey Klemeshov





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire