19/09/2012

Tu dors ?

Les mots ricochent et se perdent dans la nuit
- Tu dors ? elle dit, puis se lève
chercher l’écho d’un sourire sous la pluie
se souvenir d’un petit bout de rêve

Imagine – cette fin serait un début
On dirait qu’on ne s’est pas connus
Entre hier et demain elle est nue
Ne sait pas, ne sait plus

C’est encore loin, demain ?
L’aujourd’hui tremble dans ses mains
A retenir ce qui n’est déjà plus

Les souliers à la main, elle s’enfuit
Court rejoindre un autre lit.
Une autre ombre est là, muette – Tu dors ?

Astrid Waliszek ©




4 commentaires:

  1. très beau texte, que je me verrais bien reproduire dans mon blog poétique art et tique et pique, est-ce possible ????, merci....

    RC

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Vous pouvez les retranscrire si vous le souhaitez, mais en omettant pas de préciser l'auteur s'il vous plait. Merci.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. merci à vous - Voila qui est fait....

    avec http://ecritscrisdotcom.wordpress.com/2013/02/10/astrid-waliszek-tu-dors/


    RépondreSupprimer
  4. et une réponse poétique -- en écho à ce même texte d'Astrid:
    ----

    Dans l'ombre muette des arbres,
    La silhouette d'un aujourd'hui qui n'est plus,

    A la robe de soie rouge qui l'entoure
    Cendrillon troque ses souliers las
    Contre des escarpins de cristal,

    Pensant voler quelques éclats de lumière
    Au prestige d'un soir,

    Qu'on ne peut pas retenir,
    Pas plus que les rêves,
    Dissous par le matin.

    Les escarpins pris par les racines,
    Aussi soustraits par le chemin

    Et la glaise fade, molle, sous le soir,
    Dialogue avec un peuple d'épines,
    Se parant , de lambeaux de soie,

    Dont ne parle plus le rouge,
    Maintenant avalé par la nuit.

    RépondreSupprimer