10/10/2012

Le dernier souffle


Je suis là, debout, le regard rivé vers le ciel au-dessus de la grand-voile. J’inspire et expire intensément, les quelques derniers atomes d’oxygène contenus dans l'air vicié de cette sphère, jusqu'à bloquer mon sternum pour plonger mon corps en apnée. Vivante, sur ma barge insubmersible, je flotte. Les ultimes assauts de conscience passée gobent tout mon corps, je ne sens plus rien à présent, j'entends uniquement les battements des afflux réguliers du sang dans mes veines venant frapper mes tempes qui résonnent dans ma boite crânienne.

Plus rien de ce que nous imaginions avoir construit n’a d’importance. Je veux juste sentir mon corps s’éloigner, ne plus respirer, ne pas laisser pénétrer le moindre souffle de ses remords ou ceux de la pitié au travers de paroles. Je révoque ainsi l’histoire par la volonté de ma raison, j’exhorte ma chair avant que mon sang ne soit asphyxié, j’excommunie toutes nos culpabilités et nos trahisons et répudie enfin les dernières traces des sentiments devenus fausses croyances. 

Je quitte alors ce corps et change de peau pour laisser respirer mon âme - vivre ailleurs, davantage.

Esther ©
(extrait de Diagonales)

© Man Ray 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire