21/11/2012

Avant la chance


C'est une chambre calme. Un bleu qui transpire comme s'il était à cet endroit précis la seule couleur possible. Une chambre qui s'impose dans mon paysage mental de lignes sans courbes. Je ne fais pas rien comme on me le reproche souvent, dit avec le sourcil qui se désolidarise de l'autre, mais j'attends, ou plus précisément je bivouaque dans l'idée de l'attente. Le gris de l'air en cette saison, les fines gouttes, ne cessent de faire l'aller-retour entre le sol, le ciel et le plancher de la chambre bleue sans parvenir à retoucher la couleur. Dans cette rue étroite du vieux quartier, ma seule vision est horizontale ou à peu près, limitée à mon étage, c'est idéal pour celui qui se veut dans le temps du rien, ni passé ni futur, juste un présent qui ne cesse d'être, simplicité ritournelle de l'instant.

Khun San ©

© O.S.O.T.T.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire